Frère Nando d’Amour contre-attaque !

Je vous offre aujourd’hui une formation d’autodéfense qui devrait vous permettre de contrer les attaques de ces vauriens de cognitivos. Notre frère Nando, digne ambassadeur de l’obscurantisme lacanien sud-américain, n’a guère tardé à dénoncer l’escroquerie publiée par Michel Onfray en 2010, à travers une délicieuse vidéo puis un texte intitulé Un Non Évenement. Je vous propose donc d’étudier ce divin écrit et d’en synthétiser les principaux axes de défense :

  1. Qui critique Freud ne l’a pas lu
  2. Dans le cas où le critique apporterait la preuve d’avoir lu Freud, le point no. 1 sera remodelé ainsi : Qui critique Freud ne l’a pas lu correctement
  3. Dans le cas où le critique s’obstinerait à certifier une bonne assimilation de sa lecture, le point no. 2 sera remodelé ainsi : Qui critique Freud ne l’a pas lu en allemand
  4. Dans le cas où le critique apporterait la preuve d’une ou de plusieurs lectures dans la langue maternelle de Freud : Qui critique Freud n’a pas lu tout Freud
  5. Qui critique Freud recherche en réalité la célébrité médiatique (ce que nos jeunes appellent faire le buzz) et l’argent facile
  6. Qui critique Freud s’attache aux futilités, au sensationnalisme et aux scandales bien plus qu’à écouter la souffrance des patients quotidiennement comme le font les psychanalystes
  7. Qui critique Freud n’a pas à être lu en retour par les psychanalystes car ils ont mieux à faire
  8. Qui critique Freud présente un ou plusieurs symptômes, et notamment des problèmes à régler avec son père
  9. Qui critique Freud oublie bien trop vite à quel point ce dernier a révolutionné la prise en charge des hystériques : pour preuve, il n’en existe plus de nos jours
  10. Qui critique Freud oublie bien trop vite à quel point ce dernier a révolutionné la prise en charge des maladies mentales : pour preuve, s’il y en a encore, c’est de la faute de la société et des biolocognitivos
  11. Qui critique Freud ne peut pas être pris au sérieux à partir du moment où il a lu le Livre Noir de la Psychanalyse
  12. Qui critique la psychanalyse ne peut pas être pris au sérieux s’il n’en a pas bénéficié lui-même
  13. Dans le cas où le critique affirmerait avoir suivi une psychanalyse, reformuler le point no. 12 comme suit : Qui critique la psychanalyse ne peut pas être pris au sérieux s’il n’en a pas bénéficié lui-même selon les modalité de l’école ……… (remplacer les pointillés par l’école ou l’association de son choix)

Il est évident que ces grandes lignes de défense et/ou de contre-attaque ne sauraient être propulsées sans un habillage adéquat, à savoir un obscurcissement pseudointellectuel ponctué d’exclamations, de néologismes, de métaphores d’explorateur et d’interruptions pensives du discours.

Cette leçon s’autodétruira après lecture.

PS : Encore merci au Frère Nando d’Amour à qui je dédie ces quelques mots :

There was something in the air that night, the stars were bright, Fernando

They were shining there for you and me, for liberty, Fernando

Though I never thought that we could lose, there’s no regret

If I had to do the same again, I would, my friend, Fernando

(B. Andersson; B. Ulvaeus; S. Anderson)

Advertisements


Catégories :Blesse-Femme, Cas leçons, Est-ce car Mouches?, Fatwanalyse

Tags:, , , ,

19 réponses

  1. Bonjour,
    J’ai suivi votre « affaire » avec Esteve Freixa (un ami et collègue à moi). Je vous félicite pour ce fantastique site. J’avoue avoir du mal à regarder le soporifique et pompeux cornichon de la deuxième colonne nous expliquer (n’est-ce pas ?) les défauts du livre d’Onfray. Je l’ai tout de même écouté, mais en 4 fois (n’est-ce pas ?).
    Bravo et continuez ce formidable travail !
    Je compte parler de votre blog dans mon billet du 11 juin prochain sur http://psymath.blogspot.com. Surveillez-le.
    Amitiés
    NG

    • Dois-je vous rappeler que mon camarade Fernando est le président du réseau pour la psychanalyse à l’hôpital (RPH), qu’il travaille depuis 1991 avec acharnement auprès des malades organiques afin que ceux-ci puissent avoir la chance de gouter à la délicieuse psychanalyse pendant leur maladie et y revenir ultérieurement? Dois-je également vous rappeler que celui que vous comparez à un cornichon est l’auteur de ce magnifique schéma qui montre très clairement comment recruter de nouveaux disciples parmi les patients hospitalisés en médecine et les transformer en authentiques psychanalystes?

      Je vous prierais donc de témoigner un minimum de respect envers cet homme qui, s’il n’a pas perdu son accent depuis vingt ans, travaille en revanche chaque jour à une écoute attentive et flottante du patient. Pour preuve, il le dit lui-même : « le chien aboie et la caravane passe ». Quant à votre blog et ses nauséabondes odeurs de science, sachez qu’il n’est pas loin de finir dans ma rubrique « racaille ». Tout dépendra effectivement de votre billet sur moi-même, qui semble d’ailleurs planifié à la manière d’un agenda obsessionnel…
      Relisez donc Freud, vous comprendrez.
      Cordialement,
      JMDL

  2. Bonjour,
    Je soulève ceci du dernier commentaire : – « Dois-je également vous rappeler que celui que vous comparez à un cornichon est l’auteur de ce magnifique schéma qui montre très clairement comment recruter de nouveaux disciples parmi les patients hospitalisés en médecine et les transformer en authentiques psychanalystes? » Il s’agit donc d’une transformation en authentiques psychanalystes ? Dois-je en déduire après écoute de la vidéo que la psychanalyse AUTHENTIQUE serait freudo-lacanienne ?

    J’aime Lionel Naccache, et lisez-le. Nous croyons ce que nous pensons
    « Le nouvel Inconscient » Freud n’a pas découvert l’inconscient, l’inconscient freudien est bien trop conscient.
    Marianne Antonis

    • Mais, chère Marianne, vous savez bien que la psychanalyse authentique est celle à laquelle vous croyez!
      Penser ce que l’on croit, ou croire ce que l’on pense? Une histoire d’oeuf dur et de poulet grillé…

  3. encore bravo et bravo, bravo, bravo
    je n’en reviens pas de la « vérité » de vos articles
    A rapprocher (dans un registre purement religieux, soit, pas très différent du forum des psychiatres que vous parodiez) de l’excellent « Donc Dieu existe » http://jccabanel.pagesperso-orange.fr/th_donc_dieu_existe.htm
    je pense d’ailleurs que les « démonstrations » hébergées chez Cabanel sont recyclables par JAM et consorts

  4. après avoir écouté Fernando Amorim, la première fois, je me suis dit « ce n’est pas un psy, ce n’est pas possible ! un manque d’intelligence pareil ! » alors j’ai réécouté et réécouté diverses de ses vidéos, et ébahi, je me suis dit « ben si la psychanalyse n’a plus que des discours aussi pauvres à proposer c’est qu’elle va mal, très mal, très, très , très mal ! »
    est-elle obligée de faire les fonds de poubelles pour survivre ?
    il y avait déjà le trissotin de service, l’inenarrable Joseph Rouzel, l’histrion Gori,
    mais avec Fernando de Amorim on atteint le fond de cuve de la bêtise à front bovin !
    le pire c’est qu’il semble croire à ce qu’il dit
    le vrai c… quoi !
    ce n’est même pas un escroc, mais un pov c… tout simplement !
    un mec qui se la pête !

    MERCI de nous faire passer des comiques de ce genre
    cela est la démonstration que tout comme le cosmos, la connerie est infinie
    quoique, Einstein était plus prudent pour le cosmos.

    preuve en est que la psychanalyse est le refuge des cuistres incapables de penser la complexité du fonctionnement humain !
    la métapsychologie n’est-elle pas devenue l’alibi de toutes les faignasses intellectuelles ?

    pour finir replaçons les choses ! les chiens de la psychanalyse aboient et l’histoire avance, la caravane de la science passe…
    bientôt nous serons obligé de créer des enclaves-refuges pour les derniers psychanalystes, les protéger en tant qu’espéce en voie de disparition….

    ps : retour au début :  » après avoir écouté Fernando Amorim, la première fois, je me suis dit « ce n’est pas un psy, ce n’est pas possible ! un manque d’intelligence pareil ! » …. Ben oui, ce n’est pas un psy mais un psychanalyste, donc n’importe qui, le premier inculte venu, un intronisé psychanalyste par la divine passe….Amen

  5. @ woody allen 31 :
    si vous êtes bien celui que je crois (le traducteur d’une version du dao de jing que j’ai dans mes rayonnages), c’est un honneur d’être en aussi bonne compagnie 🙂

    • tout à fait Coline, démasqué, je le suis ! vous pouvez effectivement m’écrire directement à mon adresse mail, j’assume mes propos : bernard.botturi@hotmail.fr
      ps : le tao m’a permis de me prémunir de tous les virus de la bêtise lorsque j’ai passé mon DESS de psychopatho à Toulouse Mirail, j’ai cru tomber chez les dingues Lacaniens d’un côté, Freudiens de l’autre, la folie en stéréophonie, pour m’en sortir je me suis mis à lacaniser, exercice très comique…
      à bientôt cordialement à vous

  6. Pourquoi les antagonistes de la psychanalyse perdent-ils leur temps à écrire de gros bouquins alors qu’il suffirait de payer les chaînes télévisées pour offrir à Fernando la possibilité d’y faire quelques interventions ? Tout le monde serait content, n’est-ce pas ?

  7. ce qui m’échappe chez les psychanalystes c’est l’idolatrie des textes, comme si Freud, Klein et Lacan étaient exempts d’erreurs, que toutes vérités étaient contenues dans leurs corpus.
    C’est un peu comme si en médecine on était à idolatrer Hippocrate, Galien ou même Ambroise Paré…. Commesi dans chaque cas clinique les médecins faisaient leur possible pour confirmer les écrits d’Hippocrate ou de Galien.
    Pensée enfermante, car elle n’apprend rien, il ne s’agit jamais de vérifier la validité des discours autres, mais de ramener tout énoncé à un discours antérieur : le discours psychanalytique, à une herméneutique à partir du corpus des textes sacrés.
    La réalité, les avancées scientifiques, n’ont d’autres usages que de justifier l’autorité, la grandeur des textes…
    ne sommes nous pas face à une schizophrénie culturelle ?
    Plutôt que de s’intéresser aux champs ouverts par Freud : l’inconscient, les mécanismes de défense, les résistances, etc… eh bien non ce sont les textes qui comptent.
    nouvelle scolastique qui s’empêtre dans la répétition, or rappelons que la répétition est le signe de la pétrification….

    • Bonsoir,

      S’agissant de l’idolâtrie des textes…n’avez-vous pas remarqué à quel point nos chers journalistes sont prompts à relayer, sans aucun recul critique, la moindre éructation d’Aldo Naouri concernant la meute primitive (que le brave homme décrit comme un fait historique, qui serait par exemple attesté par l’archéologie).Ces mêmes journalistes qui, par un même réflexe pavlovien (donc fasciste), conchient tous en choeur le moindre élan créationniste…fonder sa réflexion sur un texte mythologique doit être, soit toujours discrédité (avec les expressions moqueuses de rigueur de celui qui est au dessus de tout ça et a tout compris), soit toujours accepté avec la bouche en coeur (j’ai même lu quelque part qu’Aldo Naouri était « brillant »!L’auteur des « pères et des mères », brillant!J’aurai tout lu dans ma triste vie!), mais ce deux poids, deux mesures, me fait toujours bien rire…et permet au passage de mesurer à quel point le cléricalisme s’est métamorphosé dans notre société, pour mieux renaitre encore et encore….

  8. Qui critique Freud sous raison de bon sens en avançant ces satanés thérapie cognitivo etc. et en démontrant leur efficacité se leurre et qu’est ce que ça aurait été mieux avec la psychanalyse…

  9. L’Evèque 4 éme Dan Frenando el Amor… (oups un lapsus ventilateur !)

    Fernando Amorin donc, s’emporte dans des émotions bien compréhensibles qui nous mettent, nous psychanalystes, dans l’exclusivité de l’indignation mesurée.
    Nous restons à distance de toute « haine aveugle sourde et muette » requalifiant ainsi comme il se doit de le traître écrivassier Michel Onfray.

    Comme quoi, écrire un livre aussi malfaisant est susceptible d’attirer à soi un triple handicap.
    Alors que pour nous, c’est toujours le tiercé gagnant !
    Le Père, ses Fils, et la Sainte Monnaie, seule entité féminine recevable en fin de séance.

    LSTD

  10. Rien qu’un mot.
    Un seul mot pour résumer ma pensée intrinsèque qui, comme mon nom ne l’indique pas, est un puits sans fond :
    Heeeeeeuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!!!!!

  11. Merci Jean-Marie et bravo !

  12. les psy ne sont qu’une bande de charlatans

Rétroliens

  1. Humour, caricatures et combats anti-psykk | Autisme Infantile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :