Mort au DSM !

Chers disciples,

Vous êtes nombreux à déplorer, que dis-je, à pleurer l’exclusion de la théorie freudienne des dernières versions du DSM, ceci sous le prétexte fallacieux d’un empirisme qui se voudrait superposable aux autres spécialités médicales. Nous combattons depuis fièrement ce manuel dénué de tout freudisme et donc d’âme avec nos arguments tout à fait percutants qui effraient tant les vils cognitivos que ceux-ci n’hésitent pas à les qualifier de « distorsions ».

Je les récapitule ainsi :

  1. L’athéorie ne vise qu’à profaner la tombe de Sigmund Freud.
  2. L’athéorie est un masque derrière lequel se cachent les comportementalofachos.
  3. Qui vise à briser le monopole psychanalytique sur la psychiatrie vise à imposer des traitements formatés, méprisants, inhumains et liberticides.
  4. Qui vise à briser la passivité bienveillante de la psychanalyse vise à l’ingérence psychique, à l’obsession sécuritaire, à kidnapper les patients, à les ranger dans des cases ou des tiroirs et à les abandonner dedans pour le reste de leur vie.
  5. Qui vise à contourner la psychanalyse se condamne à contourner la cause des problèmes pour ne s’attaquer qu’à leurs conséquences, à une vaine superficialité faite de débauche et d’argent facile.
  6. Qui accorde une quelconque importance aux statistiques de la santé mentale devient incapable de prendre en compte la singularité du patient, de l’écouter et de lui parler, à savoir un gestionnaire fascistocapitaliste.
  7. Qui s’oppose à la théorie et à la pratique psychanalytique prétend détenir la vérité tout en la refusant : nous appelons ceci la résistance.
  8. Qui accorde de l’importance aux dernières versions du DSM souhaite diagnostiquer une maladie mentale à l’ensemble de la population et la gaver de psychotropes en collaboration avec les laboratoires pharmaceutiques.
  9. Dans la nouvelle version du DSM, le trouble d’hypersexualité concernera 50 % de la population, la pédophilie 75 %, le TDAH 99 % et la dysphorie prémenstruelle 85 %.
  10. Qui rejette les théories psychanalytiques dans le traitement de l’autisme souhaite transformer son enfant en robot, ou du moins en cyborg.

Les grotesques bouffons que demeurent les architectes du DSM s’obstinent à vouloir dompter le symptÔme tout puissant, le classer pour mieux l’écraser alors que celui-ci ne cesse de renaitre de ses cendres. Nos gourous savaient que ce tout puissant symptÔme doit être cultivé plutôt que combattu, dorloté plutôt que tué, vénéré plutôt que défié, ceci afin de mieux masturber le divin inconscient et d’admirer le délicat feu d’artifice de la jouisouffrance mentale.

Mieux encore, nos camarades espagnols de l’Espai Freud viennent de nous fournir l’arme définitive pour exterminer nos opposants et restaurer le grand monopole freudolacanien : les maladies mentales n’existent pas! En effet, absence de maladie mentale à soigner = absence de preuves à fournir quant à l’efficacité de notre discipline. Voici donc pourquoi nous sommons la psychiatrie d’abandonner le terme « maladie » au profit de celui, bien plus vague et insaisissable, de « souffrance ». Nous prévoyons de missionner prochainement le cardinal Chat-Calin auprès des instances ministérielles. Celui-ci saura user du pouvoir calembouresque transmis par maÎtre Lacan pour convaincre les autorités.

La clinique, c’est nous, le totalitarisme, c’est les autres!

Infiltrons le DSM!

Publicités


Catégories :Blesse-Femme, Est-ce car Mouches?, Ferai si Prêcha, Pro-Fesse Scie

Tags:, , , ,

4 réponses

  1. J’ai commis un article qui rejoint celui du présent indispensable site, avec la perfidie de propositions constructives : « Ce que c’est que le DSM, à commencer par son titre intégral • Avec propositions constructives ». À l’adresse : http://lta.frdm.fr/189 — Mon texte ne saurait cependant rivaliser avec la pertinence de l’article ci-dessus.

  2. @FRDM
    vous êtes tellement bête que vous n’avez pas vu qu’il s’agit d’une parodie, qui se moque des faux combats de la psychanalyse, des représentations imaginaires du DSM qui n’existent que dans les cervelles enfiévrées des psykk et autres sectaires de votre acabit… Continuez à vous shooter avec votre prose à deux sous… nous sommes gentils nous ouvrirons des réserves pour les derniers des psychanalystes afin de montrer aux enfants où mènent le désir effréné de détenir la vérité, le besoin de se rassurer et surtout la paresse intellectuelle et le manque total d’éthique.

    • Woody, c’est sûr je n’avais pas compris : c’est évident, tout le monde aura compris cela, comment ne pas s’en rendre compte ; seeing the wood for the trees. Bien entendu mes remerciements éplorés pour votre message éclairant aussi tous autres qui pourraient ne pas avoir compris dans les sombres forêts de l’inconscience. Enfin un message simple au premier degré. Comment aurait-t-on fait sans votre perspicacité ? Salut Woody.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :