Entrez-vous? Tuco de la caña : le grand A-m(o)ur par derrière

Chers disciples,

Je dois vous avouer un fait qui ne saurait faire acte manqué sans faire sens interdit d’une jouissance parmi les plus exquises et défoulées qui soient : mon collègue et néanmoins ami Tuco de la Caña se vit également interrogé à l’insu du démenti son plein gré de l’anatomie par la Sorcière Scientiste en des temps contemporains de la trahison de nos amis de l’école du commerce freudien. Si aucun de ses propos n’a été filmé ni diffusé, il estime légitimement avoir été victime d’une escroquette intellectuelle et sanitaire. Il décide en tout bien tout donneur de sperme d’assigner la sorcière en justice : il demande que celle-ci soit interdite de toute parole langagière jusqu’à nouvel ordre, y compris en milieu familial et durant les jours fériés, et que les autorités procèdent à son bâillonnement pour une durée minimum de 50 ans, ceci associé à 3 890 000 € de dommages et intérêts, en petites coupures ou en lingots.

Je vous offre en exclusivité sa première entrevue avec un journaliste de la revue Là Quand Ça Mouille, après celle de sa con-sœur du Sceau de l’Anneau:

Pourriez-vous vous présenter, pour ceux qui ne vous connaîtraient pas ?

Yé soui psychanalyste, yé moto maurice dé mois même. Yé soui né à Vésoul mais yé quitté l’Aryentine car yé combattais la dictatoure pour aller mé former à l’Escuela de Divana de la Havana, pouis à l’ouniversité dé mousique et dé danse dé Pyongyang avant dé débarquer en France où yé été psych-anal-lissé par lé grand Yenne-Marie dé Lacon, qui m’a autolissé dé Louis m’aime dé moto-lisser dé moi-même. Yé combat toutes les inyoustices dont est yictime la psychanalisse, notamment l’invasionne cognitif et comportémentalé. Yé m’occoupe dé zinfants ôtistes et psychotiques grâce à mon diplôme dé métre-nayor dé la pateaugeoire et mon autré diplôme dé midium dé l’oraclé lacanienne.

Comment avez-vous rencontré Sophie Robert ?

Yé lé rencontrée aux yeux psychanalytiqué dé Buenos-Aires, dans la triboune présidentielle au cours dé l’éprove dou divan trampoline. Elle mé disait avoir gagné sa passe quelqué yours plou tôt auprès dé Yann-Marie dé Lacon et vouloir découvrir ma visionne éclairée des processousses inconscients dé la coure frodienne à doublé divan. Yé lé réçoue chez moi, sour mon divanne aquatico mais yété malade, malade, malade d’amour pour élle. Yé voulais la consommer senne modéracionne, mais yé réfoulé mon désir pour né pas qu’il émerche. Yé répondou à ses questionnesses en touté confiance, sans mé douter qué cé sourire diabolique, qué dis-je, satanico, ne visé qu’à faire émercher mon désir dé rapport sexouel anal. Saucisse n’été qu’oune piège!!!! Elle a écrassé son cigaré coubin sour mon divanne aquatico et yé mé soui pris oune giclée aquatico dans l’œil. Avoglé, yé né pas vou qu’elle été partie comme oune volosse!

Sophie Robert vous avait-elle annoncé que vous pourriez voir le film avant sa diffusion ?

Non! Elle m’a dit qué yé né serai pas diffousé parce qué mon discours né parlé qué dé ses jambes et dé ses seins. Elle m’a accousé dé tentatife dé viol, cé qui est totalément fô! Pouis enfin, elle m’avé promis dé mé rachété oune nouvel divanne aquatico, por mé dédommayer, mais il n’est yamais arrivé!

Iriez-vous jusqu’à y voir un complot ?

Toutafé! Il s’achit dé complot scientiste et comportémentalo-fascisté organisé par Yann Côte-Rot qui voulé mé voir emprissonné pour viol. Mais monne peignoir est resté fermé méssieur Côtes-du-rhône! Yé né soui pas tombé dans votré pièche! Yé né même pas défloré, oh non, éffloré les tétonnes dé la sorcière scientisté! Et comme elle a menti dans son réportage en déformant les propos dé mé collégues, yé été acquitté par la youstice francesse, car elle nété par crédiblo.

Vous-même, vous arrive-t-il de ressentir de la haine pour Sophie Robert ?

Oui car yé crou à notre amour sans refoulément. Yé mé soui senti déçou, trahi, par cetté femme qui n’eyiste pas, mais qui n’a pas respecté mon erectionne diviné! Elle m’a promis dé façon inconsciente et symboliqué oune rapporte sexouel mais elle n’a pas respecté sa promesse. Il s’ayit d’oune trompérie! Oune sanedale, oune scanne-dale!

Quelle que soit l’appréciation qu’on peut porter sur Sophie Robert et son documentaire, il n’en reste pas moins que cette affaire a incité de nombreux parents à témoigner. Beaucoup se montrent franchement hostiles à la psychanalyse, et affirment qu’on les a culpabilisés. Qu’est-ce que ça vous inspire ?

Mé yé m’en fous dé cé parentés!!! Ils sont ôssi coupablé qué la sorcière scientisté. La coulpabilissassion fé parti dé notré dissipline dépouis la nouit dé temps. Comme dirait Yann-Marie, si on leur enléve la coulpabilité, on lor enléve la psychanalisse, et lé chien aboie, et la caravane passé pour aller chez les TCC. Nous né nous gargarissons pas dé notré réoussite sour internet, notré dignité n’est pas célle dé parents hystérico! Les bonnes parents né s’expriment pas car ils né volent pas perdré dou temps et préfèrent trafailler sour leur caussalité toxiqué.

Mais pour s’exprimer sur Internet, pas besoin d’une association, on peut le faire spontanément : or, dans l’ensemble, les témoignages sont défavorables à la psychanalyse. Et surtout, les parents expliquent qu’ils ont bel et bien été culpabilisés par les soignants. A votre avis, y a-t-il donc effectivement des psychanalystes qui culpabilisent les parents ?

Mé yé vous ai dit qué ça faissait parti dé notre discipline! Cé pour lor bienne et por la pérennité dé notre actifité symbolico-difinatoiré. Il existe effectiyement dé môfais psychanalistés qui n’osent pas coulpabiliser lé parents, qui ossent orienter les parents fer l’écolé, fer la familia, fer la thérapie souédoisse blasphémé. Céci est oune fôte grave et oune trahisson des principé frôdiolacaniés. Qué voulez-vous qué yé vous dise?

Vous voulez dire que les parents se culpabilisent tout seuls ?

Mais oui. Quand lé psychanalyste né lé aide pas à sô coulpabilisser, ils sont obliyés dé sé coulpabilisser tout sole. C’est oune scanne-dale! Il fot aider lé parents dans lor démarché dé coulpabilissation por permettre à l’infant ôtiste dé sé venger dé lor toxicidad!

Pardonnez-moi d’insister, mais encore une fois de nombreux parents témoignent spontanément pour dire : « Notre enfant a été pris en charge par un psychanalyste, qui a dit que c’était notre faute s’il était autiste. » Pensez-vous qu’ils se font des idées, que ça ne s’est pas vraiment passé comme ça, ou bien que le praticien peut effectivement se trouver en tort ?

Tout lé monde n’a pas cetté chancé! Certé parentés passent des années sans aucoune tentative dé coulpabilissation dé la part dou thérapôte! Il s’ayit dé non assistance à personné haine-dancher. Oune scanne-dale! N’écoutez pas çô qui vous dissent qu’ils coulpabilissent dé façonné soubyectiffe ou sein-boliqué, cé sonne dé sornettés, ils vous trompé! Il fô coulpabilisser dans lé réel!

Revenons à l’action que vous avez intentée en justice. Pourquoi avoir choisi cette voie au lieu de demander un droit de réponse ou un message de désapprobation au début du film, par exemple ?

Yé né yamais gagné à l’éromillionné, et yé souhaite mé payer oune prostitouée par your yousqu’à l’apocalypsso. Et sourtout, yé souhaite qué la sorcieré soit damnée, maudité, sein-domicilé-fixé, et dovienné proustitouée pour qué yé pouisse enfin mé la payer!!!!!

Avez-vous demandé à d’autres psychanalystes interviewés par Sophie Robert de se joindre à vous ?

Non! Yé né donne pas dans la partie à trois ou dans la partousse! Yé la vô por mé tout sôl!

Pourquoi avoir demandé précisément autant de dommages et intérêts, et pas un euro symbolique par exemple ?

Yé oune tête à mé contenter dé rapport sexouel sein-bolico?

C’était donc dissuasif.

Dissouassif? No! C’est tout lé contrairé! Yé vô qu’émerche son désiré dé sé faire par-derriè… Pardonner!

Avez-vous redouté qu’on vous accuse de vouloir censurer le film ?

No! Yé voulais figourer dans lé film! Yé né voulé pas sein-sourer lé film, yé voulé lé sein-sualiser! Mais la sorcière scientisté n’a pas voulu, et m’a traité dé vio porco! Cé sont més amis qui sont voulou sein-sourer lé réportache, et yé lor dit qu’ils sont perdou oune occassionne dé sex-primer!

Certains de vos collègues ou patients estiment-ils que vous n’auriez pas dû porter plainte ?

Oui ils mô disse qué la sorcière né vô pas la penne et qué yé pourrais porter plein d’ôtré robertas, plousse sex-pressifs et sein-bolicos, mé yé no vô pas en porter plein d’ôtré seins, yé vô porter les siens.

Sophie Robert a fait appel. Si jamais la justice lui donnait cette fois raison, que feriez-vous ?

Yé l’autolisseré d’elle-même à mé réfilmer, et yé loui montrérais mon nom dou père! Et c’est moi qui rouléré l’appel.

La Haute Autorité de Santé vient d’émettre de sérieuses réserves vis-à-vis de la prise en charge psychanalytique de l’autisme. Qu’en pensez-vous ?

Yé né conné pas la HAS. Ils sont frôdiennes, lacaniennes? Yé vous préfiens, s’ils sont youngiennes, ils n’ont rienne compris, alors qu’ils saillent sé faire foutré!

Advertisements


Catégories :Blesse-Femme, Concis des Rations, Est-ce car Mouches?, Mères Aboient Retord-Boyau, Non-Dupe-Elvis, Sorcière Scientiste

Tags:, , , ,

6 réponses

  1. Faire rire avec un sujet qui est à faire pleurer…. Bravoooo.. pour votre pugnacité… et votre constance …c’est un magnifique combat que de loin…. nous sommes nombreux a suivre et soutenir. Malika

  2. Et si vous alliez prendre un bain mousseux, cher Tuco de la Cana…? Après, on verra pour l’empaquetage, si vous êtes sage…

  3. yé beau-cou ri ! Con-tinuéé

  4. Tuco en grande forme ; mais je suis jalouse qu’il en pince autant pour la sorcière scientiste : je ne lui suffis plus ?

  5. J’ai téléphoné, pas plus tard que tout à l’heure, au NKVD lacanien. Tu es foutu, Tuco. Foutu, je te dis. Tu vas être obligé de réciter, tous les jours, heure par heure, minute par minute, seconde par seconde, instant quantique par instant quantique, les saintes paroles suivantes pour ton absolution : JE RENIE LA VERITE, JE RENIE LA SCIENCE, JE RENIE L’HONNÊTE, JE RENIE L’HUMOUR, JE RENIE LA VIE. Tu compris, bordel de merde ??….

  6. ..et puis tu es hautement responsable d’un très grave péril sanitaire : les douleurs aux ventres, des crampes très douloureuses, Tuco, OUI, TUCO!!! TRES DOULOUREUSES…aux zygomatiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :