L’Amen à Scientiste, épisode 3 : les freudozoïdes

Cette délicieuse soirée, à nouveau sous le magnifique étendard du Cognac-jet en compagnie de mon ancien analysant et néanmoins ami Tuco, me donne l’occasion de lui proposer ma sein-thèse du magnifique exposé de Nevros et Psychos qui vaut à lui seul tous les groupes lectures & prières anales auxquels j’ai participé jusque-là. Je rassemble une à une et symboliquement les Hédiard-positives frappantes et imprégnées dans mon inconscient pour tenter une retranscription des plus signifiantes :

–       Vois-tu Tuco, la psychanalyse n’est finalement qu’une histoire de freudozoïdes.

–       Mé yé croyais qué lé rapporto sexoual n’eyistait pas ! Yé lé safais ! Touté ces féconedaciones dont yé soui à l’oriyine ! Yé sérai un your récomponsé !

–       Non Tuco, cale n’a rien à voir avec les spermatozoïdes, enfin presque rien si ce n’est que le Prophète Premier lui-même insémine symboliquement ses freudozoïdes en chaque analysant tout au long de leur cure. L’insémination se déroule à chaque rencontre d’une association libre de l’analysant et d’une attention flottante de l’analyste.

–       Mais porqué ?

–       Les freudozoïdes solidifient la foi en la psychanalyse et en son créateur, et préservent de par là même l’analysant de l’influence perfide du scientisme. En poursuivant sa cure, l’analysant les fait croitre et rayonner, ce qui nourrit l’immortalité de notre Freud ainsi que sa puissance incommensurable.

–       C’est porqué la fouite des divanos risqué dé loui ôter tous ses porboires ? Passé moi lé Cognaco Yonne-Mari !

–       Oui c’est exactement cela Tuco, moins il y a d’analysants au sein de la population mondiale, moins le Prophète Premier est puissant, et donc moins il peut nous protéger de l’apocalypse scientiste.

–       Mais c’est terriblo ! Mais quond est-ce qué les famosses femmes qui sex-sisté ouneterviennent ?

–       Pas encore Tuco. Je poursuis si tu veux bien. Lorsque l’analysant entame sa cure didactique, il active la transmutation pulsionnelle de ses freudozoïdes, afin de développer des facultés infra et supra-consensuelles parmi lesquelles : neutralité bienveillante, attention flottante, calemboursicotage signifiant, interprétation certifiée conforme, soit autant de pouvoirs qui mènent droit vers la télépathie, la voyance, l’humanisme et donc la cohérence de l’ordre freudien.

–       Yé, et lorsquo lé foutour psychanalysto fait maufais oussage dé ses poufoirs, notamenté por volatilisser des symptômasses, c’est monne groupo d’intervencione qui est appolé por l’opéracione dé castracione non symbolico.

–       Tout à fait Tuco mais ce n’est pas le sujet. Lorsque le maitre didacticien estime que son apprenti peut s’autoriser de lui même à utiliser ses facultés comme il doit les utiliser pour maintenir le cadre équilibratoire universel freudien, il procède à la passe transversale en adoubant de façon inconsciente les freudozoïdes de son apprenti.

–       Mais célà vot-il dire qué les psychanalystes né sonnent pas tous égaux porc é qui est dé lor poufoir ? Cé n’est pas forcémont youste sour oune plan houmanisto.

–       Si Tuco, parce que cela signifie que le Prophète Premier porte une attention toute particulière, flottante et voguante, à la singularité de ses psychanalystes. Ceci permet à certains de demeurer de modestes psychanalystes de quartier, et à d’autres de grimper dans l’échelle lacanienne jusqu’aux grades ultimes de Cardinal et de Chancelier.

–       Mais ounfin, vas-tou mé dire quel est lé rapporto avec toi Yonne-Mari avanto qué yé finissé ta bouteillé dé Cognaco !

–       J’en ai d’autres Tuco. Et c’est justement là que j’interviens, car Nevros et Psychos m’ont révélé que je détenais à ce jour le plus haut taux de freudozoïdes parmi les terriens.

–       Mais porqué Froïd t’as choissi toi et pas lé grandé Tuco ?

–       Je ne devrais pas le dire, mais c’est un accident. Au cours de l’une de mes inséminations, notre Maître a pour ainsi dire lâché la purée, pris par un fou rire devant un épisode de Benny Hill. Et oui même le grand Prophète Premier ne parvient pas forcément à faire deux choses en même temps. J’ai donc été « élu » par une sorte incontinence mêlée d’éjaculation précoce, et il me faut l’assumer dignement.

–       La vié est trop ouneyousto ! Y aurais plousse méridad dé gagner les femmes qui sex-sistent. Yé pourrait mio qué toi comblaré lor béançosse !

–       Tuco ! L’heure n’est pas à combler des béances mais à rassembler les troupes !

–       Eyactomenté ! Yé bien teryiversé avec moi-méme douranto ma pétite escapado en Thailando. Yé soui en mésoure dé té proposer oune plan d’actione por chopper oune personna très maléfico.

–       Nous verrons Tuco. Nous verrons. En attendant, transmet-moi donc un cigare et raconte-moi encore comment il est possible de médiatiser ce genre d’objet avec une femme tout en respectant l’intégrité de ses limites corporelles.

Publicités


Catégories :L'Amen à Scientiste, Non-Dupe-Elvis, Pro-Fesse Scie

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :