JMDL saison 3

Chers disciples,

Je m’éveille comme chaque année après une hibernalyse estivale riche en attention flottante sur jacuzzi financée en partie par nos meilleurs comtes-riz-bu(v)ables d’à-quoi-rhum, qu’il s’agisse des plus ouverts-aimants divanescents ou de notre bien aimée majorité : celle des cils en cieux. Après une saison 2 riche en bars atteints, cette saison 3 s’annonce sous les meilleurs os de pisse au point d’être con-sacrée « l’An pire comptera ses tic tac ». Il n’est ici point question de ces friands-disent pour anneaux mexico-borroméens ou autres boules-mimiques à l’haleine parlante mais plutôt d’un compte à rebourre : celui qui nous rapproche de jour en jour, de passe en dégagement, de séance courte en séance yahourt de la fin de l’autisme en tant que grande cause nationale. Dans quelques mois, à partir de minuit le 31 décembre, les autistes redeviendront de gentils psychotiques et tout cela n’aura été qu’un vilain cauchemar. Mais ne le crions pas trop sur l’étoile chers disciples et contentons nous jusque-là de répéter en boucle nos prophéties d’apocalypse scientiste car comme je le disais moi-même récemment dans mon dernier bain à remoudre : inconscient bien mal acquis ne profite JAMais.

Avant d’entamer cette nouvelle saison en roulant sur les peaux de chats, il convient de se livrer au traditionnel récapitulatif des derniers fessignifiants s’étant produit durant mon absence.

Le 42ème week-end d’intégration de l’école de commerce freudien

Rassurez vous chers disciples, cet évènement n’a pas encore eu lieu. Je participe seulement à sa promotion si tant est que cela soit encore nécessaire. Des millions de psychanalystes seront en effet présents mais le vrai record « Battut » sera celui du rassemblement inouï de cinq parents d’enfants autistes, dont moi-même. Nous estimons d’ailleurs que cette performance justifie la création de la première association de parents favorables à la psychanalyse et hostiles à l’immondice des prises en charge adaptées. Nous disposons donc enfin d’une troupe d’infanterie à envoyer au front, au nez et à la barbe de nos interlocuteurs. N’oublions pas également que cette capitale mobilisation des troupes concerne un combat décisif pour notre bien aimée psychanalyse. Frère Béni du Chou nous rappelle en effet qu’exclure notre Sainte-Anne à lyse de la prise en charge de l’autisme constituerait un appel d’air des plus fatals pour nous exclure du champ de la psychiatrie dans son ensemble. En dehors des nazis et des autres pays du monde, qui a osé faire ça? Demandez le vous chers disciples, demandez le vous, mais pas trop.

Mais j’attire l’attention des lecteurs sur le fait qu’il s’agit de bien plus dans ces Journées. Il s’agit du destin de la psychanalyse dans les institutions. En effet la mise en cause de pertinence de la référence à la psychanalyse auprès des autistes s’appuie sur une idéologie qui, si elle triomphait, justifierait l’exclusion de l’objet « psychanalyse » du champ de la psychiatrie dans son ensemble.

Sœur de l’Amirauté, qui sait remonter les troupes aussi bien qu’elle monte en amazone, se lance également dans une harangue que n’auraient pas reniée Mel Gibson et Florent Pagny :

Autisme et Psychanalyse est le nom du terrain où se livre un combat devant lequel nous ne devons pas reculer, combat pour que les forces de vie l’emportent sur les forces de mort, pour que la contingence et l’invention l’emportent sur la haine du vivant et la passion du « tout standard », pour qu’une politique de soins soucieuse du sujet parlant l’emporte sur les protocoles déshumanisés.

Oui chers disciples, nos persécuteurs peuvent nous enlever les autistes, mais ils ne nous enlèveront pas la liberté de l’être « supposé soigné »!

Opération reconquête sur Facebook

Nos troupes ont effectué une avancée déterminante sur cette plateforme communautaire en créant le groupe de la réconciliation entre psychanalystes et parents d’autistes. Hélas, alors que nous étions sur le point d’entériner cette réconciliation et de convertir ces parents infidèles mais innocents, d’autres parents hystériques et terroristes, probablement téléguidés par des scientistes à l’aide de pilules radiocommandées, sont venus semer la panique. Contraints à battre en retraite, nous avons établi plusieurs camps retranchés, des groupes satellites de surveillance dont les activités de façades consistent à interpréter des œuvres d’art fécales en bassin d’eau douce et au sein desquels l’ordre est de tirer à vue sur tout ce qui n’est pas un sympathisant freudien. Il ne fait aucun doute que d’ici quelques semaines, nous réussirons à attirer toute la population du groupe duquel nous nous sommes excommuniés.

Le prototype Frans Tassigné

Les scientistes peuvent désormais trembler du phallus, car nous aussi savons fabriquer des robots. Ce prototype peine encore à la prise en compte de la singularité des sujets ainsi que de celle de son membre, mais il se révèle déjà très lucratif. Je vous vois venir chers disciples et douter de l’utilité de ce que vous considérez à peine comme un simple gadget, mais détrompez vous. Le Frans Tassigné peut devenir l’un des outils de notre victoire et contribuer au rayonnement de la psychanalyse. Son programme de base mobilise un processus de validation automatique et symbolique de conditions générales de ventes que nous étendrons bientôt aux testaments et capitulations militaires, mais que nous avons déjà combiné à une sonde anale subjective pouvant atteindre les couches les plus enfouies de l’inconscient. Nos ingénieurs travaillent d’arrache-pénis à la confection d’une nouvelle version plus dénaturante afin de susciter des procès en cascades et réattirer la sympathie du peuple français par la victimisation. Le modèle « à biberon » visait en effet les mêmes objectifs mais avec des méthodes différentes que nous avons jugées trop double-tranchantes pour le sortir définitivement de la cave aux loups.

Toujours est il que la sorcière scientiste n’a qu’à bien se tenir…

Elle court toujours

Les troupes du général Tuco sont toujours à ses trousses, bien que parfois je m’interroge sur la possibilité que ces trousses puisse n’avoir été qu’hamacoquillages durant la période estivale. Cependant, le silence de celle qui devrait bientôt finir dans la cave aux rats incite à rester sur nos gardes. Freud sait ce qu’elle est en train de préparer pour une rentrée qui ne saurait être gâchée par nos propos qu’elle avait dénaturés avant même de les enregistrer, ce qui en dit long sur notre, enfin sur sa perversité. Vous aurez par ailleurs noté la nouvelle stratégie de nos cousins de l’école du commerce freudien qui consiste à réattaquer des autistes pour le motif qu’ils se prétendent sans frontières, un blasphème intolérable au vu de celles, bien délimitées, de notre empire, et de celles, indélimitables, de l’inconscient. Il s’agit pourtant d’une judicieuse diversion : attirer l’attention loin de la sorcière afin que cette dernière puisse enfin être dépouillée de ses bandes, un signifiant très parlant pour le général Tuco.

En vous souhaitant une bonne rentrée et en espérant que l’humanisme, la subjectivité et la singularité, qui n’existeraient guère sans la psychanalyse, rayonnent de mille feux, donc la psychanalyse aussi.

Fraichaleinement vôtre,

Advertisements


Catégories :Est-ce car Mouches?, Fatwanalyse, Sadicanalyse, Sorcière Scientiste

Tags:, , , , ,

4 réponses

  1. Cher Monsieur,

    férue de psychalyse aussi discrètement que ma tenue le laisse supposer,
    je découvre votre prose qui me change allègrement des notices de crêmes solaires égarées dans mon sac de plage que mon ancien psychanalyste me conseillait d’éplucher.

    Mes deux titis, un en laisse et l’autre toujours dans mon sac à main, sont également ravis de découvrir un si fervent défenseur de la Terre A peu tique.
    Le seul qui restait dans mon quartier s’est fait évincé par ces fameux colliers insecticides offert par les labos aux vétérinaires comportementalistes qui ont dévoyé les petits copains à poil de toutes mes copines. Oui, toutes…

    C’est catastrophique, leurs titis servent maintenant d’exemple et de mascotte pour des enfants autistes et contaminent ainsi par ricochet leur singularité.

    Aussi je suis ravie de découvrir qu’il reste de vrais résistants comme vous.

    Je vous laisse faut que j’aille acheter des croquettes avant que ça ferme !

    Julie

  2. oh oui maitre, la castration !!

  3. Chouette ! En matière de bonnes pratiques de castration, je subodore que Horsdanslesgenes et moi nous pourrions peut être proposer quelques recommandations de part nos expériences…cliniques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :