Chat Calin vs. Prêtresco : round 666

Chers disciples,

Vous n’êtes pas sans ignorer de ne point supposer savoir à quel point de ce nouveau duel pourrait émerger une vérité qui depuis longtemps tarde à saisir notre communauté psychanalytique par ses bourses phalliques. D’un coté, le cardinal Chat Calin, que d’autres préfèreraient voir signifié Chacal 1, aurait capturé dix femmes à fion. Il s’agit d’une espèce considérée comme protégée par certains mais que nous savons disparue depuis les temps anciens. De l’autre, la grande Prêtresco aurait libéré dix femmes à Sion, et de ce fait révélé au grand jour le gigantesque complot antisémite qui nous guettait depuis des temps au moins aussi anciens.

Mes enquêquêteurs de l’inconscient détiennent pourtant certaines informations qui ne sauraient plus longtemps faire acte de patience avant d’éclabousser ce duel de façade qui ne vise qu’à maintenir encore et encore un secret de l’histoire du sujet que se disputent les deux protagonistes. Ce compte à régler ne concerne en réalité qu’un autre compte, en banque celui-ci, convoité par ceux qui se disent les héritiers du Prophète Second et localisé en un lieu tenu secret jusqu’à ce jour, un lieu où l’émergence du désir sera contrariée par la mâchoire géante du fils-queue jusqu’à l’arrivée de l’écarteur paternel : j’ai nommé les îles Caille-Ment.

Reconnaître l’existence de cette évasion fils-caline reviendrait à faire acte de mensonge révélé, ce qui n’est pas sans précipiter un conflit intrapsychique majeur chez nos deux adversaires qui n’ont guère trouvé d’autre sublimation que la sublime-action judiciaire à répétition. Il s’agit, vous l’aurez compris, d’un vrai cas du sac. Mais ce n’est pas tout. La béance n’est pas encore comblée car si cet héritage est appelé à la scission, celle-ci ne saurait négliger celui qui est reconnu par ses pairs, son père et sa paire comme le seul et unique fils spiri-tutelle du Prophète Second : moi-même, Jean-Marie de Lacan. J’oserai même scander à tue-l’inconscient que le solde de ce compte, à savoir 666 666 écus freudiens, me revient en totalité. J’assigne donc l’école du commerce freudien et le saint roudou-dendron en justice pour que cette dernière soit faite, sur la terre comme au ciel, au réel comme au symbolique.

Que mon inconscient soit avec vous, et avec votre phallus

Caïment vôtre,

Publicités


Catégories :Est-ce car Mouches?, Petits Fions et Laits Très Fermés

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :