Le collectif PREMS

Chers disciples,

C’est avec autant de jouissance que de colère que je vous dissémine la pelle à maux-Billy’s-à-fion émanant d’un éminent frère deux-cent dans le cadre de la création d’un nouveau colle-les-tifs.

Le collectif PREMS

En guise d’introduction, laissez moi vous conter notre histoire avant de compter les coings. Il était une fois, il y a bien longtemps dans une galaxie non lointaine, à savoir la nôtre, un monde anéanti par le scientisme, un monde où le désir et sa singularité n’étaient plus respectés au point d’être enfouis profondément dans le rectum de l’humanité. L’anus qui y correspond et que vous connaissez mieux sous le nom d’Empire Freudo-Lacanien (la tour d’EFL) demeurait alors le seul berceau d’espoir. Les psychanalystes qui n’avaient pas été exterminés par les hordes Sciento-Scientistes y avaient trouvé refuge et rassemblé leurs forces afin de préserver l’Homme et son phallus de l’apocalypse. Ils accusèrent de Lourdes défaites face aux Médico-Scientistes qui s’emparaient alors régulièrement des réserves d’âmes disponibles et prétendaient alors soigner la névrose et la psychose avec insuline, corticoïdes, antibiotiques et autres vaccins pervers. Les dernières pulsions de vie poussèrent les psychanalystes à résister fièrement aux assauts des Neuro-Scientistes si bien que, la guerre s’enlisant, le gouvernement en place fut heureusement contraint de s’interposer, pour trancher. Il fut alors décidé d’une sainte scission des maux de l’âme : neuro-scientistes et psychanalystes s’appro-prière les derniers psychotiques et névrosés selon la règle du « premier arrivé, premier servi ». Ce pacte donna naissance à deux spécialités médicales : la neurologie, et la psychanalyse qui fut rebaptisée psychiatrie.

Depuis, nous, psychanalystes, n’avons eu de fesse que de défendre ce pour quoi nos ancêtres se sont sacrifiés. Il nous faut régulièrement faire appel au devoir de mémoire et faire émerger certaines vérités incontestables : le trou du cul du monde fut le théâtre d’affrontement hémorroïdaires sanglants pour préserver la primauté du phallus, la névrose et la psychose. Ce pacte menace aujourd’hui d’être rompu par les Neuro-Scientistes qui pillent allègrement dans notre réservoir de petits psychotiques, ceci avec le soutien croissant du gouvernement. À l’immondice de la Chasse à Fesses succède l’annonce du troisième plan concernant les sujets dits « autistes » que nous avons pourtant été les premiers à découvrir dans nos asiles au siècle dernier. Il s’agit purement et simplement d’une mise à mort non symbolique de la psychanalyse en tant que médecine. Il est hors de question que nous subissions le même sort que celui de nos cousins astrologues, magnétiseurs et nécromanciens aujourd’hui condamnés pour la plupart à l’amande-est-cité. Nous ne saurions tolérer de nous voir privés ainsi de la béance de la sécurité sociale alors que d’autres de nos cousins : les homéopathes continuent à en jouir.

C’est dans l’ultime espoir d’éviter une nouvelle guerre du phallus que nous donnons le jour au collectif PREMS qui sera celui de la Primauté des Refoulements Éducativo-Médico-Scientifiques. Si c’est cependant la guerre que vous voulez, vous l’aurez!

Directalement vôtre,

Publicités


Catégories :Est-ce car Mouches?, Petits Fions et Laits Très Fermés

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :