Jean-Marie de Lacan : « Si c’est ce que vous voulez… »

Le SûrMaître JMDL, comme l’appellent ses disciples, s’est récemment exprimé devant un par-taire de psychanalystes enflammés lors du dernier congrès franco-argentin. Il a réagi vigoureusement aux vœux de mort de celle que l’on surnomme déjà « la secret-taire des tas qui ne s’autorisent que des autres tas ».

[…] cette femme n’est pas seulement qu’un trou comme toutes les autres ! C’est un trou noir ! Un aspirateur de phallus ! C’est une sait-goal-haine !

Moins de 24 heures après nous avoir rappelé sur le service public qu’il ne lui appartenait pas de décider à la place des médecins, celle-ci avait en effet incité les français à la haine en rabâchant le verset le plus sataniste des recommandations de la chasse à fesse : la psychanalyse ne serait à nouveau plus recommandée pour les enfants autistes…

[…] mais qui panse-t-elle convaincre si ce n’est qu’elle même et ceux qui le sont déjà ? Elle oublie comme toujours que nous, psychanalystes, ne sommes que « supposés savoir » ! Et à ce titre, la supposition ne saurait faire office de suppositoire !

Alors que la communauté psychanalytique internationale s’accorde enfin sur le bienfondement des approches intégrativo-plurielles garanties sans ritalino-comportementalisme, cette annonce vient semer la confusion dans le cœur des français qui restent et resteront attachés à l’humanisme des profondeurs freudiennes.

[…] car sachez-le chers disciples, détourner les enfants de la psychanalyse ne fera que les y conduire plus tard, qu’il s’agisse du cinquième ou du quinzième temps de la circulation pulsionnelle.

Au cours de son intervention riche d’en-saigne-ment, le SûrMaître nous a en effet rappelé ce vieux freudage qui n’a jamais été autant d’actu-alité : « enfant trop bien dressé ne finira que trop bien couché ».

[…] nous saurons lutter, nous saurons résister comme nous l’avons toujours fait : en restant passivement à l’abris dans nos sanctuaires à étudier la parole de Lacan, bien confiants dans l’incapacité de nos autorités, qu’elles soient ou non « de santé », à venir nous débusquer.

Les médias ne sont effectivement que ce qu’ils sont, à savoir le reflet d’un populisme de façade. La caravane continuera sa passe, aussi nombreux que raisonneront les aboiements des parents et des pseud-autistes les plus vidéogéniques.

Propos recueillis avec l’aimable autorisation de lui-même

Advertisements


Catégories :Est-ce car Mouches?, Ferai si Prêcha

Tags:, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :